dimanche 28 août 2022

Fondant au chocolat


 Encore une petite remontée de recettes pour les amateurs de chocolat...
Beaucoup d'amis de passage l'été, un petit gâteau au chocolat en dessert ou au goûter, fait toujours plaisir non ?

De tous les gâteaux au chocolat, voici mon préféré.
Pas seulement parce qu'il est super rapide, qu'il nécessite très peu de matériel et génère très peu de vaisselle (un peu quand même), 
mais surtout parce c'est un délice, et fond dans la bouche.
A réaliser de préférence avec de bons crus de chocolat (Valrhona, Weiss). 

Pour un beau fondant au chocolat, d'environ 10-12 parts :
- 325 g de chocolat noir à pâtisser (de préférence à 70 % de cacao, mais convient aussi à 50 % mini)
- 100 g de beurre
- 100 g de sucre (au choix : de canne bio ou de fleur de coco pour un IG bas)
- 7 oeufs entiers
- 6 cuillers à soupe rases de farine (au choix : blanche ou complète bio pour un IG bas)

En cuisine :
  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Beurrez et farinez un moule à tarte de 24 à 26 cm de diamètre.
  3. Dans une casserole, faites fondre à feu doux, le chocolat avec le beurre, coupés en petits morceaux. Mélangez à la cuiller en bois (jusqu'à la fin de la recette, ne pas utiliser de fouet pour une texture idéale).
  4. Ajoutez le sucre d'un coup, et mélangez.
  5. Cassez un oeuf dans un petit bol, battez-le à la fourchette. Ajoutez-le dans la casserole, et procédez de même avec les 6 derniers oeufs.
  6. Ajoutez la farine et mélangez.
  7. Cuire entre 10 et 20 minutes : le temps de cuisson va dépendre de votre moule et de votre four. Je vous conseille de tester la cuisson avec un cure-dent au bout de 10 minutes. La pâte doit former une croûte extérieure partout et le coeur doit rester fondant (le cure-dent doit ressortir avec des traces de chocolat).
  8. Démoulez pour arrêter la cuisson et si vous en avez envie, décorez le gâteau (sucre glace ou glaçage).

Vous pouvez servir ce gâteau avec une crème anglaise à la vanille, à la verveine ou à la menthe (faites infuser le lait de feuilles de verveine ou de menthe et laissez reposer à couvert jusqu'à refroidissement avant de réaliser votre crème).  

En été, je le sers avec une boule de sorbet ou de glace. 

Bonne dégustation et à bientôt !

Diététique
Ce gâteau divisé en 12 parts, apportera 4,6 g de protéines, 23 g de glucides et de lipides par part, et 318 Kcal.



Mes premières photos de ce délicieux gâteau en 2011...


Ici réalisé avec un glaçage : 100 g de chocolat noir fondu au bain-marie et nappé sur le gâteau.

Print Friendly and PDF

samedi 20 août 2022

Gâteau (Extra)-Moelleux au chocolat


Bonjour à tou(te)s, 

Petite remontée de recettes aujourd'hui, que j'ai réalisée pour une amie qui adore le chocolat. 

J'en profite pour vous donner quelques nouvelles... J'ai été longuement absente sur le blog depuis février, suite à deux opérations que j'ai subies, à trois mois d'intervalle, au niveau des mains, donc pas de port de charge et pas de cuisine pour moi... Rien de grave, mais il fallait que cela cicatrise bien... 

J'ai enfin repris le chemin de ma cuisine pour la pâtisserie, cela m'avait manqué, d'autant que ma seconde fille a commencé un CAP pâtissier, c'est donc elle qui nous régalait pendant quelques mois... 

Je vous laisse avec la recette de ces muffins extra-moëlleux au chocolat. ils peuvent également se réaliser en gâteau unique, genre moule à manqué. Privilégiez un moule à gâteau, plutôt qu'à cake, pour une cuisson idéale.


Pour un beau moelleux au chocolat :
250 g de chocolat noir
160 g de beurre (ici allégé à 60 % : beurre + eau)
6 oeufs entiers
200 g de sucre (au départ 250, et j'essaierai de diminuer encore un peu la prochaine fois)
120 g de farine
1 levure instantanée (11 g)

-§- 

Préchauffez le four à 180°.

Beurrez et farinez un grand moule à gâteau (genre plat à gratin en pyrex, plus grand qu'un moule à manqué) ou garnissez un moule à muffins d'empreintes papier.

Fondre le chocolat et le beurre dans une grande casserole, à feu doux.

Ajoutez les oeufs entiers, un à un. Bien mélanger entre chaque ajout avec une cuiller en bois.

Ajoutez le sucre d'un coup et mélangez, à la cuiller.

Puis la farine mélangée à la levure. Mélangez à la cuiller.

Versez dans le plat et cuire 20 minutes pour des muffins, et 40 à 50 minutes pour un grand gâteau.

Vérifiez la cuisson avec un cure-dent plongé au coeur du gâteau quelques secondes. Il doit ressortir sans trace de pâte pour une version moelleux.

Laissez refroidir dans le(s) moule(s) et pour la version grand gâteau, découpez au moment de servir.

Vous pouvez les consommer ainsi, ou les saupoudrer de sucre glace,  les napper de glaçage (sucre glace + à peine de jus de citron).

Bonne dégustation et à bientôt !

J'essaierai de faire une photo dans la journée lors de la dégustation. Je vais les servir avec une salade de fruits : melon/brugnons jaunes, parfumée à la menthe fraîche du jardin ciselée).

Print Friendly and PDF

dimanche 20 février 2022

Brioche des rois aux raisins


Bonjour les gourmand(e)s ! 

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait, n'hésitez pas à enregistrer la nouvelle adresse URL de mon blog, qui suite à un problème technique, a plus ou moins disparu de la toile... Pour faire simple, c'est comme si je repartais à zéro côté visibilité, et en attendant d'être à nouveau bien référencée par les moteurs de recherche, vous me retrouverez très facilement en l'enregistrant. Pour ce, cliquez sur la bannière en haut du blog, allez dans la barre du dessus où apparaît l'adresse du blog et ensuite vous pouvez le mettre dans vos sites favoris.  

Aujourd'hui je vous publie la recette que j'ai réalisée pour fêter l'épiphanie. Enfin, une des recettes... dans le Gard c'est épiphanie tous les dimanches de janvier ou presque... Alors autant varier les plaisirs. Je n'avais pas envie de quelque chose de trop sucré comme un royaume (brioche aux fruits confits) alors j'ai réalisé une recette plus simple, qui nous a bien régalés. Inspirée du Kouglof alsacien, la différence c'est la quantité de lait qui donne une pâte plus dense, pour pouvoir la travailler ensuite et lui donner une jolie forme... Vous retrouverez ici ses saveurs, qui me sont si chères... 

 Pour une belle brioche des rois aux raisins

- 500 g de farine de grand épeautre ou de blé blanche (ici épeautre T 65)

- 1 gros oeuf

- 190 g de lait au choix 

- 80 g de sucre au choix (sucre bio de canne ou fructose,...)

- 80 g de beurre doux

- 20 g de levure de bière fraîche

- une cuiller à café de sel

- une gousse de vanille de Madagascar 

- 175 g de raisins secs macérés au rhum ambré

- une fève 

- du sucre en grains

- 1 oeuf pour la dorure (ou si vous avez des restes du jaune d'oeuf ou du blanc d'oeuf)


En cuisine

Dans l'idéal, la veille au soir :

1 - Si possible la veille au soir, faites mariner les raisins secs (que vous aurez au préalable fait tremper 5 minutes dans de l'eau bouillante, pour les dépoussiérer), dans une quantité de rhum suffisante, à couvert. Si vous n'avez pas le temps, ou oublié, laissez-les mariner au moins une heure.

Le lendemain :

2 - Pesez tous les ingrédients.

3 - Faites bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue. Egrenez les graines de vanille dans le lait, redéposez-y la gousse et laissez refroidir à couvert pendant 30 minutes à une heure.

4 - faites à nouveau tiédir le lait entre 35 et 40° C maximum. 

5 - dans un saladier ou dans le bol du robot muni de la feuille, versez la farine, creusez un puits et déposez la levure de bière émiettée. Recouvrez-la d'une cuiller à café de sucre, d'une partie du lait vanillé tiède et laissez gonfler 20 minutes environ.

6 - quand la levure a gonflé, ajoutez le reste des ingrédients sauf les raisins. À la main, pétrir vigoureusement pendant une dizaine de minute, en soulevant la pâte par le dessous et en la rabattant. 

Au robot, intégrez les ingrédients avec la feuille. Lorsque c'est fait, échangez la feuille par le crochet et pétrissez sur vitesse 1 à 2, pendant une dizaine de minutes, jusqu'à obtenir une pâte bien aérée et légèrement élastique. 

7 - Egouttez les raisins secs et mélangez-les à la pâte.

8 -  laissez la pâte dans le saladier ou le bol du robot et faites lever, à couvert, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume : Cela prend environ 2 heures sur un point chaud. Cela peut être plus long.

9 - Allumez votre four à 180°C, fonction chaleur tournante.

10 - Farinez légèrement une feuille de papier cuisson et déposez-y la pâte. Aplatissez-la de la paume de la main pour en retirer le gaz carbonique et mettez la pâte dans la forme que vous souhaitez. Ici en une couronne toute simple. Ma pâte a tellement levé qu'on a du mal à voir la couronne. 😅 Pour éviter ce problème, laissez au centre un petit ramequin, dont vous aurez beurré et fariné le tour. 

10 - glissez la fève sous la pâte, sur le bord extérieur.

11 - faites lever à nouveau, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume. Cela va plus vite cette fois.

12 - dorez la pâte à l'oeuf battu. Décorez de sucre en grains. 

13 - cuire 25 à 30 minutes environ. Surveillez en cours de cuisson et couvrez de papier cuisson à mi-parcours, pour éviter que la brioche ne fonce trop. 

14 - Laissez refroidir hors du four 5-10 minutes, puis retirez le papier cuisson et faites refroidir complètement sur une grille.

RÉGALEZ-VOUS et À BIENTÔT ! 😋

Print Friendly and PDF

lundi 7 février 2022

Poêlée de petits légumes d'hiver



Bonjour ! 

Pour ceux qui n'auraient pas lu mon article sur le sujet,  suite à un problème technique, le blog a changé d'adresse. Vous ne le trouverez plus en recherchant "Fromage ou Dessert" sur Google ou autre moteur de recherche. En attendant qu'il soit mieux référencé avec sa nouvelle adresse URL, je vous conseille de le mettre en favori lorsque vous aurez ouvert le blog. 

Pour changer un peu, une recette de poêlée de légumes. Goûtée chez une amie, j'ai trouvé cette recette vraiment délicieuse. Je n'avais pas sa recette, j'ai donc improvisé... 

Pour une poêlée carottes/céleri branche/potimarron pour 1 à 2 personnes

-  1 à 2 c à café d'huile d'olive. 

- 3 carottes

- 3 branches de céleri

- une petite tranche de potimarron bio (ou pas, j'ai testé avec et sans, dans les 2 cas, c'est délicieux)

- sel fin iodé,

- poivre du moulin,

- de l'eau. 

- facultatif : de la persillade. 


En cuisine

- Epluchez les carottes et coupez-les en petits cubes ou râpez-les à la râpe à gros trous. 

- Coupez le céleri branche en petites tranchettes. 

- Coupez le potimarron en petits cubes.

- Faites chauffer une poêle. Mettez-y un peu d'huile d'olive. 

- Faites revenir les légumes pendant 5-10 minutes. Au bout de ce temps, baissez le feu, ajoutez la persillade, poivrez, salez, et ajoutez une petite quantité d'eau pour que le fond soit mouillé. 

- Couvrez aux 3/4 et laissez cuire à l'étouffée. Vérifiez de temps en temps s'il est nécessaire d'ajouter de l'eau afin que les légumes n'accrochent pas et remuez un peu. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.

Lorsque les légumes sont bien tendres, c'est prêt.

Plus qu'à se régaler ! 


A bientôt ! 😃




Print Friendly and PDF

dimanche 30 janvier 2022

Gâteau de crêpes girly à la vanille


Bonjour à tou(te)s.

Pour une fois je suis un peu en avance et je vous propose une recette pour la chandeleur. 

Ma fille a réalisé ce magnifique et délicieux gâteau de crêpes. Et je peux vous dire que c'était une tuerie !

Il est composé de crêpes à la vanille, qu'elle a superposé en les garnissant d'une crème diplomate bien vanillée, et décoré de meringue. 

Là, on est dans la gourmandise pure, on a oublié la légèreté. 😋

Pour la légèreté, vous avez plein de recettes sur le blog... Je vous laisse fouiner...

Si on passait en cuisine ?


Pour un beau gâteau de crêpes de 8-10 parts :

Pour la crème diplomate vanille :

- 1 litre de lait

- 4 jaunes d'oeufs

- 100 g de sucre 

- 1 gousse de vanille

- 80 g de farine T 55

- 2 feuilles de gélatine 

- 40 cl de crème liquide entière (30 % de mat. grasses)


La pâte à crêpes

- 500 g de farine

- 2 oeufs

- 1 cuiller à soupe d'huile d'olive douce

- 1 pincée de sel

- 2 sucres vanillés de bonne qualité

- 1 litre de lait 1/2 écrémé (sans lactose pour nous)

- facultatif : 1 petit flacon de colorant rouge vahiné qui donnera la couleur rose aux crêpes


La meringue

- les 4 blancs d'oeufs 

- 80 g de sucre glace 

- une pincée de sel


En cuisine :

On commence par la crème pâtissière : (je vous conseille de la réaliser la veille)

Faites tremper la gélatine dans un grand bol d'eau fraîche.

Chauffez le lait avec la gousse de vanille incisée, puis égrenez la vanille dans le lait. 

Pendant ce temps, mélangez jaunes d'oeufs (réservez les blancs au frais) avec le sucre, au fouet. Puis ajoutez la farine et mélangez. Versez le lait vanillé petit à petit sur le mélange en fouettant. Quand la moitié du lait est intégrée, vous pouvez l'ajouter plus rapidement. 

Versez à nouveau dans la casserole, remettre sur le feu et cuire à feu moyen, sans cesser de fouetter, jusqu'à une minute après le début de l'ébullition.  Ajoutez la gélatine essorée et fouettez énergiquement quelques instants.

Versez dans un grand saladier, filmez au contact de la crème, laissez tiédir à température ambiante, puis réservez au frais jusqu'au lendemain.

Pour la chantilly que vous ajouterez demain, mettez au frais un cul de poule en métal (ou le bol du robot), le fouet et la crème liquide, dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur.


 Le lendemain

On peut réaliser la pâte à crêpes (voir plus bas) et la laisser reposer pendant que...

- l'on termine la crème diplomate :

Montez la crème en chantilly bien ferme. Ensuite, mélangez-la au fouet à main, à la crème pâtissière que vous aurez préalablement fouettée pour qu'elle soit bien lisse. Conservez au frais, à couvert. 

On réalise les crêpes

mélangez les ingrédients de la pâte en ajoutant le lait en dernier. Si vous le souhaitez ajoutez le colorant. 

Si nécessaire, pour obtenir une pâte sans grumeaux, passez la pâte au mixer plongeant.

Laissez reposer 1/4 d'heure minimum et cuisez vos crêpes, soit dans une poêle à crêpes de 20 cm (diamètre que l'on souhaite obtenir) soit dans une poêle plus grande et vous couperez ensuite les crêpes avec un cercle à gâteau ou à tarte de 20 cm (plus long) ou avec un cercle réglable. Pour aller plus vite, vous pouvez aussi les réaliser à la crêpière professionnelle si vous en avez une.

Montage du gâteau :

Déposer une crêpe sur votre plat de service. Déposez 1 cuiller à soupe bombée de crème diplomate dessus. Etalez bien uniformément la crème sur la crêpe pour obtenir un niveau égal et recommencez cette alternance jusqu'à épuisement des deux préparations, en terminant par une couche de crème. 

Réalisez la meringue

Fouettez les blancs d'oeufs en neige ferme avec une pincée de sel ou de sucre.  Ajoutez ensuite le sucre glace, cuiller par cuiller, sans cesser de fouetter, jusqu'à obtenir une meringue bien ferme et bien brillante. 

Décorez le gâteau, soit avec une poche à douille, soit avec un sac congélation que vous utiliserez comme tel (en découpant un coin). Avec le sac congélation, vous pouvez ensuite faire des dessins à la fourchette. 

Passez la meringue au chalumeau et gardez au frais jusqu'à dégustation. 

Régalez-vous !

Vous allez voir, l'effort fourni sera récompensé par ce pur délice...

 



Print Friendly and PDF

mardi 18 janvier 2022

Sauce aux morilles et châtaignes



Bonjour les gourmands, 

Pour celles qui n'auraient pas lu mon dernier article, le blog a changé d'URL (d'adresse). Fini "fromage ou dessert" (il ne sera plus accessible du tout), bonjour En équilibre ! (www.enéquilibre.com) . Pour que vous puissiez accéder au blog en dehors de la lecture des articles reçus dans votre boîte mail, vous pourrez le mettre en favori sur votre ordinateur, car pour l'instant, il n'apparait pas dans les recherches google... 

Avant de commencer, j'aimerais vous poser une question. Je n'arrive plus à intégrer de nouvelles recettes dans les catégories de la colonne de droite du blog... Je suppose que c'est un bug de mon hébergeur, mais qui m'embête bien, car vous devez du coup, chercher les nouvelles recettes autrement. 

Déjà, si vous faites défiler le blog vers le bas, elles apparaitront au fur et à mesure. Et vous l'avez peut-être remarqué, depuis quelques temps, j'ai ajouté, une rubrique (que j'ai placée hier, en haut du blog, après la présentation) : chercher une recette rapidement. Il vous suffit de taper le nom de la recette et le robot hyper perfectionné vous proposera toutes les recettes du blog qui peuvent correspondre... et parfois, pas. 😆

J'ai ajouté hier la rubrique : les archives du blog. Cela vous permettra de fouiner et de dénicher les recettes par périodes, sans dérouler le blog sur des pages et des pages. Sachant que j'ai démarré le blog en 2011 avec toutes les recettes classiques et gourmandes, et que j'ai attaqué les IG bas dans la seconde partie d'année 2012. D'où ma question : Souhaitez-vous que je laisse en place les rubriques de recettes par catégories ? (Même si, à priori, elles ne pourront être complétées avec les nouvelles recettes que j'ajouterai... enfin, croisons les doigts, qui sait)... J'attends vos retours...


Aujourd'hui je vous présente une sauce que j'ai trouvée sur le site "Cuisine basse température" et que j'ai aménagé à "ma sauce"... j'admets elle était facile celle-là... Si je commence comme ça, l'année va être difficile pour vous... 😂 

Je l'ai réalisée deux fois en peu de temps, et elle est vraiment trop bonne. La première version, uniquement aux morilles est plus parfumée et très savoureuse. La seconde, aux morilles et aux châtaignes, est très bonne également, plus passe-partout et conviendra davantage aux palais qui ne sont pas trop fans des champignons (l'une de mes filles qui ne mange pas de champignons en a pris, c'est dire).

Difficile de trouver des morilles fraîches, mais si vous en avez à disposition, vous doublez la quantité de morilles, par rapport à la quantité recommandée ci-dessous.

Volontairement, j'ai utilisé une crème végétale. Je n'avais que du soja cuisine sous la main, mais de la crème de sarrasin conviendrait aussi très bien. Sinon, de la crème laitière, entière ou allégée selon votre choix...  

Ici, j'ai nappé des tournedos de boeuf et la seconde fois, des navarins de veau, cuits à la poêle. Comme c'était des repas de fête, j'ai cuit ma viande dans un peu de beurre et d'huile d'olive, chose que je ne fais qu'exceptionnellement, vous devinez sûrement pourquoi... En cours de cuisson, j'arrose de ce jus pour que la viande reste bien tendre et qu'elle ne sèche pas. Salez et poivrez à mi-cuisson, après avoir déjà retourné au moins une fois vos tournedos de chaque côté. A chaque fois, j'ai servi mes viandes avec de la purée de pommes de terre, car avec de la sauce, c'est trop bon !

Allez, en cuisine... 


Pour 6-8 gourmands :

- tournedos de boeuf dans le filet ou 6 navarins de veau 


Sauce aux morilles

- 50 g de morilles séchées (les plus faciles à se procurer)

- 40 cl de bon vin rouge

- 40 cl de soja cuisine (ou de crème allégée ou entière selon les goûts)

- 40 cl de fond de veau instantané réalisé avec le jus de trempage des morilles (ou fait maison si vous avez le courage)


Sauce aux morilles et châtaignes

- 25 g de morilles séchées (les plus faciles à se procurer)

- un bocal de 240 g de châtaignes bio 

- 40 cl de bon vin rouge

- 40 cl de soja cuisine (ou de crème allégée ou entière selon les goûts, les envies)

- 40 cl de fond de veau instantané réalisé avec le jus de trempage des morilles (ou fait maison si vous avez le courage)


Le procédé est le même pour les deux sauces : 

- Faites tremper les morilles dans un grand bol (d'environ 40 cl) en versant dessus de l'eau bouillante. 

- une fois les morilles réhydratées, passez le jus de trempage à travers un tamis fin en récupérant ce jus dans un bol. Si vous voyez un peu de sable dans le jus, filtrez-le à nouveau à travers un filtre à café ou à thé.  Vous devez en avoir 40 cl. 

- avec ce jus, réalisez le fond de veau : versez petit à petit, en fouettant, les 40 cl de jus de morilles sur 4 cuillers à café de fond de veau en poudre du commerce.

- mesurez le vin. Ajoutez-le au fond de veau dans une petite casserole.

- chauffez le tout et faites réduire de moitié à feu moyen/fort. 

- passez ensuite à feu doux, ajoutez les morilles et éventuellement les châtaignes et la crème de votre choix. Laissez chauffer le tout sans que cela boue (sur l'induction je mets sur 3, puis sur 2), mais jusqu'à ce que cela soit bien chaud.

Nappez vos plats avec cette sauce et régalez-vous ! 






 

Print Friendly and PDF

lundi 17 janvier 2022

NOUVELLE ADRESSE DE BLOG


 


Bonjour à toutes et tous, 

Tout d'abord, MEILLEURS VOEUX pour cette nouvelle année qui commence ! 

Certaines d'entre vous m'ont contactée pour me signaler que le blog n'était plus accessible depuis samedi dans l'après-midi.

Après un moment de panique, j'ai mis du temps à comprendre ce qui se passait et ce matin j'ai compris que mon nom de domaine avait expiré. Pour une raison qui m'est inconnue, je n'ai pas reçu le mail m'indiquant qu'il arrivait à expiration... Pourquoi ? cela restera un mystère. 

J'ai du changer de nom de domaine pour que le blog reste accessible dans les plus brefs délais,  car je ne sais pas quand j'aurais eu la possibilité de retrouver l'ancien nom et je ne sais même pas si c'est possible... Ayant changé le nom du blog il y a déjà quelques années vers "En équilibre", ce nom de domaine s'est spontanément imposé. En attendant que Google le reconnaisse et redirige, vous pourrez accéder au blog en cliquant sur ce lien :   www.enéquilibre.com

Vous pouvez aussi taper cette même adresse (www.enéquilibre.com), dans votre barre url (celle tout au-dessus) dès que vous êtes sur internet.

Et pour la retrouver encore plus rapidement, vous pouvez la mettre en favori dans votre barre de tâches, sur l'onglet "favoris". 

Maintenant que c'est réglé et que je peux souffler, juste pour en rire un peu, j'ai du régler tout ça entre les préparatifs d'un repas de fêtes (nous n'avions pas encore fêté Noël avec l'une de mes filles car toute sa petite famille était cas contact au covid pendant les fêtes), mon petit Paul dont je voulais profiter un peu et le reste... 

Encore merci à celles qui m'ont contactée ! Vous êtes trop mignonnes ! 💗💗

A bientôt avec de nouvelles recettes. J'en ai quelques-unes sous la main. 😋


Print Friendly and PDF

mardi 21 décembre 2021

Tarte à l'ananas et à la crème d'amande



Bonjour les gourmands, 

Le cabinet de diététique et micronutrition étant fermé jusqu'au 2 janvier inclus, j'en profite pour vous publier une petite recette que j'avais en attente... 

Une petite tarte à l'ananas, bien appétissante et très savoureuse que nous avons bien appréciée à la maison.

Pour une tarte à l'ananas de 8 parts

La pâte brisée :

- 200 g de farine au choix (ici blé ancien T 70 bio, mais vous pouvez utiliser des farines plus complètes)

- 50 g de beurre doux

- 40 g d'huile d'olive douce bio

- 1/2 cuiller à café de sel 

- facultatif : 1 cuiller à café de sucre (je n'en ai pas mis, mais faites comme vous aimez)

- un peu d'eau froide (environ 5-7 cl)

la garniture

- 2 ananas frais pelés et évidés (si vous voulez gagner du temps, on en trouve des tout prêts en supermarchés)

Pour la crème d'amande :

- 75 g de poudre d'amande (ici complète mais vous pouvez utiliser de la blanche pour plus de finesse)

- 55 g de sucre complet de canne (ou blond)

- 2 oeufs bio entiers

- 20 g d'huile d'olive douce bio

- 2 cuillers à soupe de rhum ambré

Facultatif : de la meringue réalisée avec 2 blancs d'oeufs, une pincée de sel et 50 g de sucre glace - il m'en restait alors je l'ai utilisée, c'est joli sur la tarte, mais honnêtement, elle est déjà très bonne sans meringue.


 


En cuisine

On démarre par la pâte brisée

Mélangez la farine avec le beurre coupé en dés, l'huile d'olive, le sel, éventuellement le sucre. Ajoutez l'eau petit à petit, pour obtenir une pâte suffisamment hydratée et qui ne colle pas. 

Mettez-la à reposer 30 minutes au frais dans du film alimentaire. 

Etalez la pâte sur du papier cuisson, voire entre deux feuilles de papier cuisson, ou en vous aidant régulièrement avec un peu de farine, jusqu'à obtenir la taille souhaitée. Percez la pâte à la fourchette et gardez-la à nouveau au frais pendant que vous préparez la suite. 

Préparez la crème d'amande

mélangez tous les ingrédients dans un gros bol. 

Préchauffez votre four à 180° C.

Préparez l'ananas : coupez le en tranches, voire en dés. J'ai laissé des tranches entières sur le pourtour de la tarte et des morceaux au centre et dans les interstices. c'est joli, mais pour être honnête, à la dégustation ce n'est pas évident, car l'ananas est un fruit très fibreux qui ne se découpe pas facilement sous la dent. Si je peux me permettre un conseil : coupez les tranches en morceaux, et replacez-les ensuite, comme si elles étaient entières. Ce sera beaucoup plus agréable à la dégustation.

Versez ensuite la crème d'amande sur le fond de pâte. Disposez l'ananas. Sucrez légèrement l'ananas avec 2 cuillers à café de sucre complet de canne.

Enfournez pour 35 à 45 minutes. 



Si vous décidez de réaliser la meringue, une fois la tarte cuite, préparez la meringue en montant les blancs en neige bien ferme, avec le sel. Ajoutez le sucre glace, cuiller par cuiller et continuez de fouetter jusqu'à ce que la meringue soit bien ferme. Répartissez-la sur le centre de la tarte avec une spatule et remettez à cuire jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée : 5-10 minutes. 



Laissez tiédir et dégustez !

Régalez-vous bien !



Print Friendly and PDF